Achat Immobilier

Quelles sont les procédures d’achat d’un bien immobilier en Thaïlande ?

Après avoir passé des vacances inoubliables dans les grandes villes de la Thaïlande, vous avez découvert que c’est un pays hautement touristique. Pour ce faire, vous avez véritablement envie d’investir dans l’acquisition de biens l’immobilier pour augmenter vos bénéfices. Découvrez ici les procédures pour l’acquisition d’un bien immobilier en Thaïlande.

Pourquoi investir dans l’immobilier en Thaïlande est-il une aubaine ?

Il existe de multiples raisons qui prouvent qu’investir dans l’immobilier en Thaïlande est une excellente opportunité à saisir. En réalité, dans ce sublime pays, le rendement locatif atteint les 10 % chaque année. En revanche, le rendement moyen de l’immobilier en France est de 1 % seulement.

De plus, les lois fiscales immobilières qui sont en vigueur en Thaïlande sont très attractives. En vérité, il n’existe pas de taxe d’habitation, de taxe foncière ou encore de droit de succession dans ce pays. De même, l’impôt sur le revenu foncier est aussi moins élevé qu’en France. De façon plus précise, le taux appliqué varie de 8 à 12 % en fonction des biens.

En Thaïlande, la valeur des biens immobiliers augmente jusqu’à 5 % chaque année. Ainsi, si vous acquérez un bien cette année par exemple, alors le bénéfice que vous allez gagner en vendant votre bien l’année prochaine sera très important. De même, si vous avez acquis votre bien récemment et que vous désirez le céder assez rapidement, alors sa plus-value augmentera toujours. En réalité, au cours de la vente, vous devez tenir compte du niveau du baht qui ne fait qu’augmenter chaque jour. Cette évolution du baht implique également celle de la plus-value.

En outre, à ce moment précis, les prix auxquels sont vendus les biens immobiliers en Thaïlande sont très captivants. Le capital que vous allez investir dans l’acquisition d’un logement pouvant servir de bureau ou d’habitation haut de gamme sera 3 ou 4 fois inférieur à celui que vous dépenserez en France dans certaines zones touristiques. Ainsi, en optant pour l’immobilier en Thailande, vous allez booster vos revenus.

Les différentes démarches pour acquérir un bien immobilier en Thaïlande

Les procédures d’acquisition des biens immobiliers en Thaïlande sont moins complexes. Il vous suffit de respecter certaines règles. Cependant, la manière la plus rassurante d’acheter un bien immobilier est de vous faire accompagner par une agence immobilière en Thaïlande. Cela vous évitera de tomber sur les arnaqueurs.

Faire appel à un conseiller juridique

La première démarche consiste à faire appel à un conseiller juridique pour vos négociations financières. Ce dernier se chargera de la vérification réelle des différentes pièces de la transaction. En effet, il faut noter qu’en Thaïlande, il n’existe pas de notaire : il est donc vivement conseillé de vous faire accompagner par un professionnel.

Par ailleurs, si vous ne vous exprimez pas correctement en anglais, vous avez la possibilité de faire appel à un conseiller francophone en vous rendant à l’ambassade de France.

Posséder un compte bancaire en Thaïlande

Pour l’acquisition d’un bien immobilier qui portera votre nom, vous devez nécessairement avoir un compte individuel dans l’une des banques thaïlandaises. En effet, cela rendra plus transparents les paiements, et vous payerez moins de frais. De même, à l’ouverture du compte, vous recevrez les certificats bancaires en thaï. Ces derniers sont nécessaires au moment du transfert de propriété.

La signature du compromis de vente

Dès que vous avez trouvé le bien immobilier que vous désirez acquérir, il vous revient de soumettre votre offre au vendeur à travers l’agent immobilier. Ce dernier est également bien placé pour vous fournir toutes les informations indispensables en rapport avec l’acquisition des biens immobiliers neufs ou anciens.

Cependant, si vous arrivez à trouver un accord sur le prix de vente avec le vendeur, il revient au conseiller juridique d’effectuer les vérifications qui s’imposent afin de s’assurer de la légitimité de la transaction. Si tous les documents sont authentiques et en règle, alors le compromis de vente doit être rédigé. Ce document doit obligatoirement comporter les différentes modalités de paiement dans le cas où elles seraient partagées. Il contiendra également les conditions validées par vous et le vendeur. De plus, pour confirmer la vente à la signature du compromis, vous devez verser un dépôt de garantie de 3 à 5 %.

La transmission des fonds

Si l’acquéreur ne dispose pas de permis de résident continuel en Thaïlande, alors les fonds doivent impérativement venir de l’extérieur. Ces fonds doivent être crédités sur le compte en Thaïlande, et la banque délivrera un document nommé « Foreign Exchange Transaction Form » qui servira à faire l’enregistrement du bien à votre nom sur le cadastre thaïlandais. De plus, en cas de revente, ce document permettra également de certifier le retour des fonds dans votre pays.

Leave a Comment

Powered by themekiller.com