Investir

L’immobilier pour diversifier son patrimoine ?

Votre patrimoine est déséquilibré, trop de produits financiers peu rentables, trop de placements retraites non liquides, des pièces de collections au marché volatile.

Alors pourquoi ne pas diversifier votre patrimoine ?

Les banques et autres établissements financiers expliquent qu’il faut diversifier ses placements, qu’il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier. Ils vont vous proposer d’ouvrir un PEA, de souscrire à des contrats d’assurance-vie ou des titres de capitalisation. Et bien-sûr pour chaque placement, ils vous proposeront de diversifier l’épargne investie…

Oui mais avant de diversifier ses placements, il faut tout d’abord penser à diversifier son patrimoine. Voyons comment il est possible d’investir dans l’immobilier pour se constituer un bon patrimoine à long terme ou pour diversifier son patrimoine existant…

Acquérir sa résidence principale

Etre propriétaire a toujours été la première solution pour se constituer un patrimoine solide. En effet, au lieu de payer un loyer, vous remboursez les mensualités d’un prêt. Une fois arrivé à la retraite, vous aurez un logement qui vous appartiendra et que vous aurez fini de rembourser. Vous aurez donc un patrimoine qui aura pris de la valeur d’années en années et que vous pourrez vendre ou transmettre à vos héritiers à votre décès. De plus, à la retraite, si vous conservez votre résidence, vous n’aurez pas de loyer à payer tous les mois !

Devenir propriétaire est également un très bon investissement qui vous permettra de vous constituer un patrimoine solide. En effet, si vous souhaitez céder votre résidence principale, le coût de votre prêt sera bien compensé par la plus-value que vous allez réaliser, d’autant plus que cette plus-value sera exonérée d’impôts et de contributions sociales.

Ce n’est pas le seul avantage fiscal de la résidence principale, car elle bénéficie également d’un abattement de 20% (sous conditions) sur les droits de succession.

Et enfin, pour l’Impôt sur la Fortune Immobilière, la résidence principale ne sera déclarée qu’à hauteur de 70% de sa valeur vénale.

Mais malgré tous ces avantages, actuellement, notamment chez les jeunes qui sont plus mobiles professionnellement et géographiquement, le choix d’acquérir sa résidence principale n’est plus un choix aussi évident qu’avant.

Investir dans l’immobilier locatif

L’investissement immobilier est en plein boom actuellement car il permet de se constituer un patrimoine pérenne qui est moins sensible aux fluctuations conjoncturelles et aux marchés boursiers que les placements financiers. Avec des taux d’intérêts au plus bas actuellement, emprunter pour l’acquisition d’un bien immobilier est devenu très avantageux. En effet, les taux de rendement de cet investissement se situent entre 3,5 et 5,5% selon les villes en France (En 2019, dans le haut du palmarès se trouvent Le Mans, Lille, Marseille ou Montpellier). De plus, il existe des mesures de défiscalisation, comme le dispositif Pinel qui permettent sous certaines conditions de réduire considérablement ses impôts.

Investir en pierre-papier (SCPI)

La SCPI souvent appelée pierre-papier est une société civile de placement immobilier qui a pour objet l’acquisition, la gestion et la valorisation d’un patrimoine immobilier. L’investisseur, qui achète des parts de SCPI va percevoir un loyer net au prorata de son investissement. C’est ce qui constitue le principal intérêt d’investir en SCPI. Mais il existe un autre intérêt et pas des moindres d’investir dans des SCPI : les rendements de ce placement sont très séduisants (moyenne de 4,35% en 2018) !

De plus, c’est un investissement dans l’immobilier qui reste accessible à tous (jeunes, chefs d’entreprise, investisseurs, retraités…). En effet, le faible ticket d’entrée (à partir de 1 000 €) et les nombreuses possibilités d’en acheter permettent à tout investisseur de se constituer un patrimoine immobilier rapidement et facilement. Vous pourrez en acquérir en direct, auprès d’une société de gestion, d’une banque, d’un conseiller en patrimoine ou encore via un contrat d’assurance-vie.

Contrairement à un bien immobilier détenu en direct, avec des parts de SCPI vous serez exonéré de toute contrainte de gestion.

Et pour diversifier vos placements SCPI, vous pourrez choisir différentes typologie d’actifs (bureaux, commerces, centres commerciaux, locaux d’activités, entrepôts, logistique, murs d’hôtels, campings, crèches, établissements scolaires privés, murs de cliniques, maisons de retraite…). Et aurez même la possibilité de diversifier géographiquement.

Les risques et inconvénients

Comme tout investissement, l’immobilier a une part de risque non négligeable qu’il convient de bien mesurer avant de signer (fluctuation du marché immobilier, dégradation du bien, intégration au patrimoine déclarable à l’IFI, épargne non liquide, loyers impayés…). C’est pourquoi, nous vous conseillons de faire réaliser par votre banquier conseil ou par votre avocat fiscaliste un bilan patrimonial qui vous permettra d’équilibrer au mieux votre patrimoine en fonction de votre situation familiale, de votre âge, de votre statut professionnel et de vos objectifs en termes de transmission.

Leave a Comment

Powered by themekiller.com