Financement

Crédit immobilier : L’encours est-il toujours en hausse ?

Le compte courant étant devenu un standard de la banque, proposer des produits complémentaires permet aux établissements de parfaitement se positionner face à la concurrence. Et si le crédit à la consommation est en forte demande, le crédit immobilier reste le plus apprécié des clients. Il faut dire que les conditions de souscription à un tel contrat sont plus libres et permettent à chacun d’y accéder. La Banque de France a justement mené une petite analyse concernant le crédit immobilier afin d’établir le taux de popularité de ce dernier à partir des encours enregistrés par les banques. Quelles sont les fluctuations enregistrées concernant ce dernier ? Explications.

Les prévisions pour cette année 2019

Après une année fructueuse, le marché du crédit immobilier prévoit une petite baisse de l’encours pour cette année 2019. Selon l’étude de la Banque de France, les français développeraient une aversion au risque qui les pousserait à éviter de s’endetter. Le crédit immobilier étant le plus sollicité d’entre toutes les offres de prêts, il ne sera pas épargné par cette baisse de l’encours. Selon les professionnels dans le domaine, la baisse serait d’une valeur de 30 milliards d’euros environs. Même si ce taux de réduction de l’encours est assez important, le marché demeure stable et favorable à ceux qui souhaitent trouver un financement pour acquérir leur bien immobilier ou effectuer des rénovations par exemple. Cela se remarque par le taux d’emprunt qui est toujours aussi bas malgré les anciennes prévisions des banques. Seuls certains types de profils doivent craindre une augmentation du taux d’emprunt de leur banque. Bien sûr, la baisse d’intention de souscription à un crédit fait partie des paramètres que la banque prend en compte pour établir leur taux. Si cette dernière était de 5% en 2017, les statistiques ont démontré que le nombre de foyers souhaitant contracter un crédit s’est réduit de 0,8%.

Petit rappel sur l’encours du crédit immobilier en 2018

Comme l’indique le site comparatif Détective Banque, le crédit immobilier est proposé par de plus en plus de banques, que ce soit traditionnelles, en ligne ou même les néobanques. Face à cette augmentation de l’offre, les clients se retrouvent devant un large choix de crédits qui peut leur convenir et répondre à leur besoin au mieux. Le marché est donc en pleine évolution, ce qui est également le cas de l’encours du crédit immobilier lors des dernières années.

Une augmentation des prêts immobiliers

Il y a de cela 26 ans, la Banque de France a établi sa première publication concernant les statistiques monétaires. Si ces dernières étaient généralement évolutives, l’année 2018 a connu une hausse des plus remarquables et a permis d’établir un nouveau record par rapport aux encours du crédit immobilier. Cette dernière a été estimée à près de 1003 milliards et 163 millions d’euros à quelques mois de la fin d’année. Notons que ce même encours était de 300 millions d’euros seulement il y a 16 ans de cela.

Pourquoi l’encours est-il en hausse ?

Si l’encours du crédit immobilier est autant en hausse, c’est principalement à cause de la stratégie utilisée par la BCE concernant les taux d’emprunts. Alors que le taux d’appel de certains types de prêts est en hausse, celui du crédit immobilier est toujours en baisse. La moyenne en 2018 est donc établie à 1,5% avec un taux de 0% pour le refinancement, de 0,25% pour faciliter le prêt marginal et de -0,4% concernant la facilité de dépôt. Malgré l’avantage dont profitent les clients, les banques sont face à un déficit assez conséquent. Cela ne les empêche pourtant pas de proposer un taux aussi bas étant donné la concurrence qui existe sur le marché bancaire actuel.

Leave a Comment

Powered by themekiller.com