Les clés pour réussir son achat immobilier

By | 12/05/2017

Vous souhaitez acheter un bien immobilier ? Que ce soit entre particuliers ou par un intermédiaire vous devrez être vigilants. Voici quelques conseils pour réussir ce projet.

Le financement

1) Établir de façon précise son budget avec un plan de financement précis en consultant plusieurs organismes bancaires dont sa propre banque et en leur demandant de fournir une simulation qui sera examinée en détail pour vérifier que le taux d’endettement n’est pas supérieur à 33% des revenus.

Ne pas se présenter à la banque en disant je voudrais acheter un appartement ou maison de tant de milliers d’euros mais en demandant quel est le montant maximal qu’il est possible de consacrer à cet achat compte tenu de ses revenus et de façon à ne pas être surendettés. Il est préférable de prendre contact avec des organismes spécialisés comme le Credit Agricole ou encore le Credit Foncier qui sont reconnus pour leurs offres intéressantes concernant les projets immobilier.

Nombre de couples divorcent dans les 2 ans qui suivent un achat immobilier car c’est trop dur d’en assumer les charges. Ces différentes simulations permettent de faire un premier choix des organismes qui proposent les solutions les plus intéressantes.

2) Attention, penser à intégrer dans votre budget le montant mensuel des charges de copropriété dans le cas d’achat d’appartement ;

La recherche du bien

reussir-achat-immobilier3) Définir clairement ses BESOINS sans être trop rêveur ni exigeant ainsi que ses ENVIES mais en restant cohérents Ils permettront de définir les CRITERES DE RECHERCHE (par exemple vous avez un gros chien, vous ne pouvez pas rechercher un studio de 20 m² sans balcon ni terrasse au 10ème étage) ;

4) Prendre des renseignements sur le marché du secteur.

5) Consulter les annonces d’offres immobilières attention à certaines annonces très alléchantes mais trompeuses. Privilégier les annonces avec photos pour avoir une première idée du bien.

6) Visiter le plus de biens possibles correspondant à ses critères qui vont s’ajuster au fur et à mesure des recherches.

7) Avant les visites lister toutes les questions à poser (par exemple dépenses d’électricité annuelles, d’entretien, date de construction, pour une copropriété date de dernière réfection de la façade, de la toiture ou travaux prévus non encore votés, taxe foncière…) et prévoir des fiches de visite pour en garder une trace fiable.

recherche-bien-immobilier8) Lors des visites être attentif au maximum de choses, ne pas hésiter à demander l’ouverture de placards, poser toutes les questions prévues et noter les réponses sur une fiche.

9) Demander à consulter le dossier de diagnostics techniques c’est un très bon indicateur de l’état du bien qui apporte beaucoup de réponses. Demander également les assurances décennale et dommages ouvrage si c’est un bien de moins de 10 ans.

10) S’informer sur le secteur auprès des voisins et en revenant à proximité à différents moments de la journée notamment le soir pour se faire une idée de la population locale.

11) Lorsqu’un bien est intéressant, le revisiter plusieurs fois et à différentes heures pour avoir une bonne notion de la luminosité.

L’offre d’achat et le compromis de vente

12) C’est le bon logement, il faut alors faire une proposition ou offre d’achat ; Surtout ne pas montrer un trop fort intérêt pour pouvoir négocier. Proposer un prix raisonnable en fonction du marché local mais pas ridicule, le vendeur sait s’il est largement au dessus mais il tente d’obtenir plus. Ne pas hésiter à faire plusieurs allers-retours.

13) Signer le compromis (voir paragraphe déroulement de la vente), une fois l’accord conclu.

14) Transmettre le compromis au notaire acquéreur en cas de signature entre particuliers et de présence d’un notaire pour chaque partie. S’il y a un seul notaire c’est le vendeur qui transmet le dossier. Le choix d’avoir 1 ou 2 notaires est libre car les notaires en tant qu’officiers d’état civil sont supposés être impartiaux quant aux intérêts des parties.

15) Attention ne pas verser d’argent directement au vendeur avant l’acte authentique. S’il exige un dépôt de garantie il faut signer le compromis en présence d’un notaire ou d’un agent immobilier disposant d’une garantie.

16) Déposer plusieurs dossiers de demande de prêt de façon à pouvoir comparer réellement les offres. Attention ne pas comparer des taux mais un TEG. Dans le délai de 15 jours à 1 mois, fournir une attestation au notaire ou au vendeur.

17) Réception des offres. Délai de 10 jours de réflexion avant le renvoi des offres. Transmettre une copie au notaire.

18) Revisiter en détail le bien juste avant la réitération par acte authentique pour vérifier que tout est conforme que rien n’a été détérioré ni enlevé depuis le compromis notamment en ce qui concerne le mobilier (cuisine). Il faut savoir que celui-ci sauf factures récentes transmises par le vendeur n’est jamais garanti.

19) Profiter de cette inspection pour poser des questions pratiques au vendeur.

L’acte authentique et la remise des clés

20) Signer l’acte authentique dès mise à disposition des fonds et récupérer les clés.

21) Si le bien n’est pas vide ou n’est pas vidé prévoir avec le notaire un séquestre et des pénalités sauf si un accord avait été conclu au moment du compromis.

22) Il est déconseillé d’occuper les lieux (emménagement ou travaux) avant l’acte authentique (problème d’assurance) sauf convention contraire écrite.

Vous pouvez désormais vous lancer dans votre recherche. Sachez que si un bien vous plaît il faut savoir être réactif car les biens au prix du marché ne restent pas longtemps à la vente.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *